Cardiofréquencemètre, un outil indispensable en vélo

Faire du sport avec la pratique du cyclisme, mais pas n'importe comment.

Le cardiofréquencemètre permet d’optimiser votre entrainement en contrôlant vos pulsations La fréquence cardiaque, FC, est un indicateur de l’intensité de l’effort, mais sa fiabilité n’est pas à 100% car elle peut fluctuer en fonction de différents paramètres comme la chaleur, l’altitude ou la déshydratation.

Cardiofréquencemètre

Connaître les capacités de son cœur.

Tout d’abord, avant de commencer à utiliser votre appareil vous devez impérativement connaître votre fréquence cardiaque maximum. 


On la calcule facilement avec cette formule très simple. La FC Max c’est le chiffre 220 – votre âge, par exemple pour un cycliste de 50 ans : 220 – 50 = 170 BPM (Battements par minute).

Attention, cette formule est un critère de base pour des personnes qui ne pratiquent pas régulièrement d’activités physiques.

Pour avoir des informations précises, il faut faire un test d’efforts qui sera réalisé par un médecin du sport sur un vélo spécifique qui enregistre également la puissance développée.

Le suivi de votre rythme cardiaque est un très bon indicateur de votre forme, mais il ne faut pas oublier de prendre en compte les différentes douleurs articulaires ou les douleurs ressenties par votre corps pendant et après un entrainement.

Suivre un programme d’entrainement avec un cardiofréquencemètre.

Pour la nouvelle saison cycliste qui arrive, vous avez décidé de suivre un programme d’entraînement dans lequel les séances proposées sont basées sur des zones d’intensités précises.

Il vous faudra dans un premier temps acheter un cardiofréquencemètre pour connaitre à quel rythme bat votre cœur.

Voici quelques conseils pour choisir votre cardiofréquencemètre dans la jungle des différents modèles et différentes marques d’appareils.